PIERRE JAKEZ HELIAS

1914 – 1995

Le natif de Pouldreuzic et son si beau « Cheval d’orgueil ». L’écrivain-journaliste a réussi à redonner de la fierté à tous les bretons issus de ce monde paysan dont je fais partie.

« Trop pauvre que je suis pour posséder un autre animal, du moins ‘le Cheval d’Orgueil’ aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie. »

Ainsi parlait à l’auteur, son petit-fils, l’humble paysan Alain Le Goff qui n’avait d’autre terre que celle qu’il emportait malgré lui aux semelles de ses sabots de bois.

Image par picardzucht de Pixabay

« Quand on est pauvre, mon fils, il faut avoir de l’honneur. Les riches n’en ont pas besoin. » Et l’honneur consiste à tenir et à faire respecter son rang, si humble soit-il. Au pays Bigouden, on ne redoute rien tant que la honte qu’on appelle « ar vez ». Tout le reste est supportable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.